Réseau HEMATOLIM

Organisation

Historique


Réseau HEMATOLIM - Présentation

Le Réseau HEMATOLIM est une association loi 1901 enregistrée en préfecture le 8 novembre 2007 et parût au Journal Officiel  le 5 janvier 2008.  Cette association traite  de la prise en charge des patients souffrant de maladies hématologiques, pathologies malignes et non malignes, selon les principes définis selon ses statuts et sa charte.

Historique :

Depuis les années 90, le Réseau d’Hématologie du Limousin s’est créé de façon spontanée par cooptation médicale. A l’origine, il ne s’agissait pas d’un Réseau conjoncturel mais d’une véritable coopération de travail déjà bien installé entre les différents médecins impliqués dans ce Réseau de soins.

En 1999, le Réseau HEMATOLIM s’est formalisé grâce à la création d’un poste de praticien hospitalier hématologue multi-sites rattaché au CHU de Limoges. Le Dr M. TOUATI, recruté sur ce poste, a mis en place des consultations avancées dans les différents établissements de la Région à un rythme adapté à la demande des Centres Hospitaliers. De plus, la formation des professionnels médecins et paramédicaux s’est avérée nécessaire très précocement pour mettre en place des relais avec un partage de connaissances pour que cette prise en charge de proximité se fasse dans les meilleures conditions.

A partir de 2005, avec la mise en œuvre du plan cancer (2003-2007), les discussions informelles lors des consultations avancées avec le médecin réseau, se sont transformées progressivement en véritables discussions multi disciplinaires, non plus lors de « staffs » mais lors de Réunions de Concertations Pluridisciplinaires (RCP) formalisées, dans le centre de référence de la Région Limousin. Le succès des activités de consultations avancées a entraîné une demande croissante au sein des sites les plus anciens et a conduit à l’ouverture d’autres sites, justifiant la création d’autres postes de praticiens hospitaliers hématologues dans le réseau HEMATOLIM :

  • l’un en 2004 à l’hôpital de Guéret pour le Réseau Creuse avec l’ouverture de consultations sur 3 nouveaux sites hospitaliers : La Souterraine, Bourganeuf et Aubusson.
  • l’autre en 2005 à l’hôpital de Brive pour le Réseau Corrèze avec des consultations sur les hôpitaux de Tulle et d’Ussel.

En décembre 2007, le Réseau a été formalisé sur le plan juridique en Association loi 1901 avec la rédaction des statuts, d’une charte de fonctionnement. 9 ans après le début de son fonctionnement, une réunion fondatrice à l’ARH, le 11 janvier 2008, a permis de donner une existence officielle au Réseau HEMATOLIM, en présence des membres fondateurs du Réseau et des  directeurs de l’ARH. Un dossier promoteur déposé par le Réseau HEMATOLIM, en réponse à un appel d’offre ouvert par la Mission Régionale de Santé, a reçu un avis favorable pour l’obtention d’un financement en juin 2008 dans le cadre du Fonds d’Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins (FIQCS).

La convention de financement du Réseau HEMATOLIM, a défini l’utilisation des fonds alloués à une extension des missions de Réseau Régional avec comme objectif de mettre en œuvre une organisation efficace afin de coordonner les compétences autour des patients souffrant de maladies hématologiques, pathologies malignes et non malignes, pour harmoniser, protocoliser et organiser les filières de prise en charge de façon pluridisciplinaire.

Dès septembre 2008, il a été recruté successivement 1 ETP de coordinatrice administrative, 1 ETP d’attachée de recherche clinique et 1 ETP de secrétariat.

Depuis 2010, le Réseau HEMATOLIM a participé activement à la mise en place du Réseau Régional d’Oncologie-Hématologie du Limousin (ROHLIM), reconnu par l’INCa le 17 novembre 2011. Le Réseau HEMATOLIM est aujourd’hui membre de ROHLIM.

En 2011
, le Réseau HEMATOLIM a été nominé aux victoires de la médecine. 

En 2012, le Réseau a obtenu le prix de santé publique de la CPAM de Haute Vienne pour son projet d’externalisation et sécurisation des chimiothérapies à domicile. 

Le dispositif d'Externalisation et de Sécurisation des Chimiothérapies Injectables à Domicile (ESCADHEM) fait l'objet en 2014, d'une monographie de la Haute Autorité de Santé.